Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Bonne bouche — L’amigne de A à X - thomasvino
Pages Menu
Categories Menu

Posted on 28 mars 2018 in Bonne bouche — encore!

Bonne bouche — L’amigne de A à X

Bonne bouche — L’amigne de A à X

L’amigne, Fabienne Cottagnoud, à Vétroz (VS), l’a expérimentée sous toutes les formes : sèche en Clos des Perdrix, plus riche en Grand Cru, boisée en Réserve, flétrie et liquoreuse en Grain Noble ou encore sèche et oxydative en «jaune». Dans cette ultime version, le cépage valaisan s’exprime en anglais ! Encore faut-il décoder l’étiquette (noire) de cette «Amigne famous», un «creative wine» qui reste un «one shot» — il n’a été élaboré qu’une fois, et mis sur le marché pour les vingt ans de la Cave des Tilleuls, où son mari, Marc-Henri, soigne les vignes, dont deux hectares d’amigne, sur les 41 ha recensés en Valais.

Photo Martine Dutruit.

La vignette ne révèle pas l’histoire de ce nectar, né lors d’une visite à Jerez, où, en sa compagnie, j’étais allé tirer les secrets d’«almacénistes», les élaborateurs des légendaires vins andalous. La caviste-artiste s’en est inspirée. Et d’abord du cépage pedro ximenes, le PX, le plus voluptueux des exemples (d’où le suffixe AX). Elle a récolté en 2006, puis en 2007, de l’amigne à hauts degrés de sucre naturel : 210° et 180° Oechslé. Ces deux riches moûts ont fermenté, lentement et séparément, dans de petits fûts de 110 litres. Durant dix ans, ni «solera» (mélange du vin le plus vieux avec le plus jeune), ni «recapage» (action de compléter le fût pour compenser l’évaporation), mais «mutage», par ajout d’alcool après fermentation, puis assemblage, pour stabiliser le vin à 21% volume.

Le résultat est un OVNI («objet vineux non identifié»), tiré à 800 flacons de 50 cl : couleur d’ambre, nez puissant, vineux. L’attaque est riche, ample, grasse, avec des goûts de figue, de datte, de raisin de Corinthe, et une finale aiguisée par l’alcool ajouté, sur une grande liqueur (plus de 150 g/l. de sucre résiduel). A boire seul, sur un chocolat noir ou en digestif, plutôt qu’en apéritif, vu sa densité. «Too much !»

Pierre Thomas

L’étiquette Amigne Famous AX 2006

Le prix 70 fr., 50 cl

L’adresse www.fabiennecottagnoud.ch

Chronique parue dans le magazine de luxe encore! dans Le Matin-Dimanche et la Sonntags Zeitung du dimanche 25 mars 2018.