Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 23 octobre 2018 dans Bonne bouche — encore!

Bien boire — Revanche climatique

Bien boire — Revanche climatique

Longtemps, les vins dits du «Nord vaudois» avaient une réputation exécrable, due à leur origine géographique. Réunis, depuis 75 ans cette année, dans une coopérative, les viticulteurs de Bonvillars sont en train de prendre leur revanche. «L’outil de travail est performant, le terroir magnifique, le microclimat exceptionnel (nuits frâches, température générale élevée). Il y a tous les atouts pour que l’appellation Bonvillars ait du succès», écrit, dans une plaquette-anniversaire, son ancien œnologue Jacques Gex (1985-2007), conforté dans ses choix passés… Car, réchauffement climatique oblige, on ne peut pas exclure que, d’ici vingt ans, on fasse sur les «rives vaudoises du lac de Neuchâtel» les plus frais chasselas (33 des 98,5 hectares du périmètre vinifié) et pinots noirs (26 ha) vaudois.

Mais pas que ! La preuve avec ce merlot, fringant d’arômes, tirant sur les fruits noirs, avec une note de terre et de racine rouge, propre au cépage bordelais, qui, jusqu’ici, a surtout réussi au Tessin, au… sud des Alpes. Le merlot, dit «plastique», car aisément adaptable, se plaît dans de nombreux endroits. «On en a 8’000 m2, mais on va en replanter. Pour l’instant, le raisin vient d’une parcelle plate près de la cave et d’une autre, au bord de l’autoroute, après Concise. Des coins jugés peu favorables à la vigne», sourit le jeune œnologue Olivier Robert. Les ceps ont 12 ans. Ils ont été vendangés trois semaines après le pinot, à fin octobre 2016 — vive les automnes secs et ventilés par le joran !

Cette cuvée, tirée à 4800 bouteilles, a bénéficié des conseils du «senior» Philippe Corthay, pour un élevage d’une année dans un chais à barriques tout neuf.

J’ai gardé le meilleur pour la fin : proposé dès 2009, ce Merlot Gourmand a décroché cette année une médaille d’or au Mondial du Merlot. Du jamais vu, confirmé par le titre (officieux) de meilleur vin rouge vaudois de la sélection 2018, les Lauriers de Platine du label Terravin.

L’étiquette : Merlot Gourmand 2016

Le prix : 22 fr.

L’adresse : www.cavedebonvillars.ch

Rubrique parue dans encore! en français, dans Le Matin-Dimanche, et en allemand dans la Sonntagszeitung du 14 octobre 2018.