Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Vinalies de Paris 2020 : chute de l’or suisse ! - thomasvino
Pages Menu
Categories Menu

Posted on 4 mars 2020 in Actus - News

Vinalies de Paris 2020 : chute de l’or suisse !

Vinalies de Paris 2020 : chute de l’or suisse !

L’an passé, à l’occasion de leur 25ème édition, les Vinalies internationales de Paris avaient été particulièrement généreuses pour les vins suisses. A en croire le site Internet du concours, la chute est vertigineuse : de 42 médailles d’or en 2019 elles passent à 13 cette année…

Les vins valaisans passent de 24 or à 11 et les vins vaudois de 17 or à 2, seulement… Les médailles d’argent sont en revanche du même tonneau, 37 en 2019 et 35 en 2020. Quant aux trophées par couleur et style de vins, où la Suisse avait brillé en 2019, aucun ne figure parmi les résultats consultables sur le site des Vinalies.

Les deux seules médailles d’or vaudoise vont à deux assemblages rouges, l’un des Frères Blanchard, à Mont-sur-Rolle, une Réserve 2018 de gamaret, merlot et diolinoir, et l’autre à Bolle & Cie à Morges, pour la Cuvée Unique 2018 et néanmoins  multicépages : gamay, gamaret, merlot.

Les assemblages rouges valaisans ont également plu : seules maison à obtenir deux fois l’or, Gilliard à Sion, avec le Clos du Mont 2016 (pinot, syran, diolinoir), et pour son diolinoir pur Les Grands Murs 2018. Assemblage rouge encore, chez Rouvinez, avec le Cœur de Domaine 2017 (cornalin, syrah, humagne), chez Philippe Varone avec le Stricto Sensu 2015 (syrah, cornalin, humagne) et chez Fernand Cina, avec la Maîtresse de Salquenen 2017 (exotique trio : nebbiolo, sangiovese, merlot). Seul monocépage couronné au plus haut niveau, le Cornalin 2018, Réserve des Administrateurs, de la Cave Saint-Pierre. Du même propriétaire (le groupe Schenk), le Domaine du Mont-d’Or avait brillé l’an passé : cette année, il se contente d’un seul or pour le Johannisberg Saint-Martin 2015. Sylvaner encore, mais marié à de la marsanne, pour la Cuvée Or 2017, de Charles Bonvin qui justifie son titre, tandis que les deux coopératives valaisannes brillent par leurs classiques, Provins par sa Petite Arvine Maître de Chais 2018 et la Sankt Johanniter Kellerei à Visperterminen par son Heida 2018.

Deux chasselas figurent au palmarès, parmi les médailles d’argent, le très répandu Fendant Pierrafeu 2018 de Provins et le chasselas 2017 du Domaine Barichet, d’Albert Mamin, à Blonay, l’ennemi juré de feu Pierre Keller, à ses débuts comme président de l’Office des vins vaudois…

©thomasvino.ch