Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Les vignerons valaisans déchargés de leurs cotisations - thomasvino
Pages Menu
Categories Menu

Posted on 30 novembre 2020 in Actus - News

Les vignerons valaisans déchargés de leurs cotisations

Les vignerons valaisans déchargés de leurs cotisations

C’est une dépêche de l’ATS, reprise par le site Internet du Nouvelliste qui l’annonce: le Canton du Valais paie la cotisation 2020 des vignerons à l’IVV suisse. L’Etat va puiser dans son budget pour aider les professionnels de la vigne en payant leurs cotisations à l’Interprofession de la vigne et des vins suisses — soit un montant de 470’000 francs.

Les vignerons et encaveurs valaisans ne devront pas verser de cotisation professionnelle à l’Interprofession de la vigne et des vins suisses qui promeut les vins du pays, comme ils le font chaque année. Le canton du Valais a décidé de régler la note à leur place, explique l’ATS. La mesure de soutien qui s’élève à 470’236 francs vise à soutenir le secteur de la vitiviniculture impacté par les décisions prises pour lutter contre la pandémie du COVID 19, comme la fermeture des restaurants et l’interdiction des manifestations, écrit lundi dans un communiqué le Département valaisan de l’économie et de la formation (DEF). Le montant sera prélevé sur le budget ordinaire alloué au Service de l’agriculture.

Depuis le début de la pandémie, le Valais a déjà pris plusieurs mesures en faveur du secteur, rappelle l’ATS. 16 millions de francs sont allés à l’action Tourisme Valaisan, qui permet notamment aux producteurs du canton de valoriser leurs produits auprès des touristes, 5 millions de francs ont complété l’ordonnance fédérale sur le déclassement des vins AOC (en rallongeant la somme allouée par la Confédération, ce printemps, au début de la pandémie, quand les stocks de vins étaient jugés importants). A quoi s’ajoutent 2 millions de francs qui ont servi au financement d’une campagne de promotion des vins du Valais auprès des restaurateurs hors du canton et 1,2 million pour la promotion de produits agricoles.

Chez les Vaudois, c’est si bon!

De son côté, l’Office des vins vaudois, ce même lundi, explique qu’il est partie prenante aux côtés de GastroVaud, Vaud Terroirs, les Artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs vaudois (ABPCV), l’Association vaudoise des maîtres bouchers-charcutiers (AVMBC) et Gruyère AOP de la plateforme cesttropbon.ch. A travers cette démarche, les artisans du goût vaudois proposent plus de 10’000 bons de CHF 50.- au prix de CHF 40.-. La différence — soit un rabais de 20% — est offerte par les filières participantes, dans le but de soutenir les affaires de leurs membres et d’encourager les consommateurs à favoriser le commerce local, touché par la crise.

Un chiffre d’affaires de 500’000 francs devrait être concerné par cette opération (10’000 bons délivrés jusqu’au 31.12.20 et utilisable jusqu’au 30.06.2020. L’Etat de Vaud a aussi annoncé qu’il va reconduire incessamment les bons proposés avec le site welcome.qoqa.ch (mis en ligne à nouveau le 1.12.20, avec validité à fin août 2021!). Les vignerons vaudois en avaient déjà bénéficié ce printemps et cet été: selon le quotidien Le Temps, 1465 bénéficiaires se sont répartis les 14 millions de francs injectés, pour un chiffre d’affaires de 42,5 millions de francs. Et qui souscrit à l’action des «caves ouvertes vaudoises» à la carte, reçoit aussi un à-valoir de 30 francs…

Ces rabais multiples sont-ils cumulables? Le communiqué de l’OVV n’en dit rien. Mais comme le faisait remarquer un observateur non vaudois: le millésime 2020 n’est peut-être pas très bon en termes économiques , mais c’est un «millésime de bons»!

©thomasvino.ch