Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 18 septembre 2008 dans Actus - News

La disparition de deux grands vignerons

La disparition de deux grands vignerons

Septembre noir
La disparition de
deux célèbres vignerons

Coup sur coup, deux vignerons connus viennent de disparaître tragiquement. Quelques jours après avoir présenté ses cuvées originales de pinot noir à Echichens, chez les Cruchon père et fils, le Thurgovien Hans-Ulrich Kesselring, Château Bachtobel, a mis fin à ses jours. Cet inquiet permanent s’était formé dans le Beaujolais, chez le légendaire Jules Chauvet. Il avait activement participé au projet Mémoire des vins suisses (MDVS), où l’un de ses pinots figure comme témoin des quinze dernières années.
Ce matin, 18 septembre, notre ami le sommelier Christian Martray (Albert 1er, à Chamonix) nous annonce le décès de Didier Dagueneau, un des vignerons les plus fameux de Pouilly-Fumé (son «Silex» a donné une nouvelle dimension au sauvignon blanc). L'UML biplace où il avait embarqué s'est écrasé mercredi après-midi au décollage sur le lieu-dit de Jaubertin, sur la commune de Hautefaye en Dordogne, loin de chez lui…
«On a perdu un grand vigneron, plein de talent, de générosité, de caractère bien sûr, mais un « gars de métier », un gars bien. Je garderai en mémoire sa voix, ses vins, ses coups de gueule et ses coups de coeur, son sens de l'humour et ses imitations de vignerons, ses canulars qui nous faisaient passer de si bons moments… Il restera pour beaucoup et pour moi en tout cas, le meilleur vinificateur de sauvignon du monde, ses vins sont toujours là pour le témoigner.», écrit Martray. Et quand vous tapez Didier Dagueneau sur Google, c'est plus de 40'000 références qui défilent…