Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 24 juin 2009 dans Grand Jury 24 Heures

Sauvignons: les huit les mieux jugés

Sauvignons: les huit les mieux jugés

Grand Jury de 24 Heures

Un sauvignon valaisan devant deux vaudois

1er, 17 sur 20

Sauvignon blanc du Valais 2008, Henri Vallotton, 26 fr. à la cave, à Fully
«Nez sur la finesse, bois et agrumes à la fois ; acidité bien dosée ; tout est en harmonie, quel plaisir !» (Decarpentrie) ; «Nez vanillé ; attaque épicée ; léger sucre résiduel ; finale homogène ; un vin de gastronomie !» (Aké) ; «Vif, frais ; belle matière ; fin et complexe ; un très grand sauvignon» (Cholet) ; «Floral, minéral, légèrement vanillé, pointe de sucrosité» (Destouches) ; «Attaque boisée et belle vinosité» (Banto).

2) 16,14/20

Sauvignon blanc 2008, Grand vin de la Côte AOC, Caves Cidis, 15,50 fr. au Pavillon de Tolochenaz (VD)
«Nez concentré de cassis, superbe ! Attaque suave, vivacité haletante et harmonie élégante» (Dénériaz) ; «Nez de fruits blancs, pêche et abricot ; attaque ronde et gourmande ; finale longue et épicée» (Aké) ; «Nez fin ; attaque élégante et fruitée ; plein de fruit, très frais» (Grognuz) ; «Acidité fraîche, bien intégrée, sur un sucre bien placé» (Decarpentrie) ; «Beau nez floral, puis d’ananas ; attaque sur le gras, le citron vert, le grapefruit ; exotique, avec une finale douce-amère» (Thomas).

3) 15,86/20

Ribex 2007, Sauvignon, Louis Bovard, Pays de Vaud, 26 fr. à la cave, à Cully (en vente aussi chez Globus)
«Nez complexe sur un boisé peu marqué et des notes d’agrumes ; gras et onctueux ; tout en harmonie et en équilibre» (Decarpentrie) ; «Notes citronnées ; vin riche, avec de la personnalité» (Gruaz) ; «Nez d’amande grillée ; attaque sur le pamplemousse rose, léger boisé ; finale structurée» (Aké) ; «Floral ; frais en bouche, avec des notes de vanille et d’épices; belle tenue avec une pointe de minéralité» (Destouches) ; «Nez discret, élégant; belle vivacité, un brin minéral ; un sauvignon de race» (Dénériaz).

4 ex aequo) 15,71/20

Sauvignon blanc Starmont 2007, Merryvale, Napa Valley, 24,50 fr., distribué par Baur au Lac, Zurich (aussi chez Mosca Vins, Crissier)
«Nez de bourgeon de cassis ; attaque fraîche ; fin, mentholé et frais» (Aké) ; «Une pointe végétale au nez ; bouche ronde, riche et attirante, sur une finale acidulée» (Decarpentrie) ; «Nuance toastée ; attaque ronde, fraîche ; structure dense ; un peu écœurant» (Dénériaz) ; «Nez citronné, typé buis et cassis ; ample, équilibré, sur une acidité bien présente» (Thomas) ; «Attaque fruitée et grasse ; ample, structure marquée par l’alcool, mais avec une belle acidité» (Gruaz).

4 ex aequo)

Sauvignon blanc 2007, Valle Central, Carmen, Chili, 13,80 fr., chez Moevenpick, à Crissier ou Bursins (VD)
«Nez de zeste de citron, prometteur ; bouche agréable et finale qui fait saliver» (Decarpentrie) ; «Nez intense de limette ; attaque douce, sur les agrumes ; finale vive ; un vin frais, fruité et typé» (Banto) ; «Nez floral, vif ; finale un peu amère ; un vin qui détonne» (Cholet) ; «Nez très frais, bien typé ; attaque très fraîche, acidité fine et belle structure ; friand et équilibré» (Grognuz) ; «Note de buis, de fumé ; attaque citronnée et structure marquée par l’acidité» (Gruaz).

6 ex aequo) 15,57/20

Sauvignon blanc 2007, vino da tavola della Svizzera italiana, Adriano Kaufmann, Beride/Malcantone (TI), 38,50 fr., chez Pierre Muller, Cave de Reverolle (VD)
«Notes de bois ; un vin tendu, qui a du caractère» (Cholet) ; «Boisé dominant, mais jolie fraîcheur du fruit ; attaque savoureuse ; belle persistance aromatique» (Grognuz) ; «Nez épicé ; un vin étonnant, imposant, mais dont le boisé ne fait pas penser à un sauvignon» (Destouches) ; «Bouquet puissant, marqué par le bois ; belle structure ; on perçoit bien la puissance, hélas dominée par le bois» (Dénériaz) ; «Nez sur la résine de pin ; le boisé camoufle le fruit ; à attendre peut-être…» (Aké).

6 ex aequo)

Les Bois de Turrettin 2008, Coteau de Bourdigny 1er Cru AOC, 16 fr. au domaine, Château des Bois, Satigny (GE)
«Nez de pipi de chat ; attaque sur le pamplemousse rose ; belle acidité sur une finale gourmande» (Aké) ; «Nez intense d’herbes aromatiques ; attaque souple, du gras, de la longueur ; typé et équilibré» (Banto) ; «Nez concentré ; attaque vive, sur le fruit mûr ; très joli vin expressif, tout en fraîcheur» (Dénériaz) ; «Nez puissant ; jolie attaque fruitée, mais gaz carbonique gênant» (Grognuz) ; «Arôme d’écorce de pamplemousse ; attaque grasse, belle acidité, mais pointe de douceur dérangeante» (Gruaz).
 
8) 15 pts

Petit Fumé 2007, Pouilly Fumé, Michel Redde et Fils, 20 fr., chez Mathieu Vins, Aclens (VD)
«Nez flattteur de fleurs de sureau ; attaque fluide ; vin rectiligne, sur l’élégance, à défaut de complexité» (Thomas) ; «Nez de fruits exotiques ; beau fruit, belle longueur, et grande fraîcheur» (Destouches) ; «Bouquet trop végétal ; attaque sur l’eucalyptus ; un vin ciselé, vif et minéral» (Dénériaz) ; «Nez frais ; acidité un peu agressive ; manque de gras» (Grognuz) ; «Nez intense, minéral ; attaque souple, riche, avec une bonne persistance, mais déséquilibré par l’acidité» (Banto).
©thomasvino.com