Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 11 octobre 2011 dans Actus - News

Bordeaux rouges: 2011, millésime chaotique

Bordeaux rouges: 2011, millésime chaotique

La Chine premier acheteur

Bordeaux rouges :
2011, millésime délicat

De juillet 2010 à juin 2011, la Chine est devenue le principal acheteur des vins de Bordeaux. Les Bordelais ont fait peu de bruit durant ces vendanges. Et pour cause, si les blancs et les liquoreux devraient tirer leur épingle du jeu, 2011 sera très disparate et délicat en rouge.
La Chine s’empare du «leadership» avec 31 mios de litres de vins importés, devant l’Allemagne (27 mios) et la Belgique (23 mios). En valeur cumulée, Hong Kong et la Chine dépassent le demi-milliard d’euros (326 + 231 mios d’euros), loin devant l’Angleterre (274 mios) et les Etats-Unis, avec moins de 120 mios d’euros, à égalité avec la Belgique et l’Allemagne. L’exportation vers la Chine a connue une explosion de 85%, Hong Kong, 71% et le Japon (avant Fukushima…), 34%.
Le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux, qui fournit ces chiffres, annonce que le millésime 2011 a été influencé par «un climat chaotique», avec de la grêle le 26 avril et le 1er septembre, en Sauternes, Médoc, Entre-deux-Mers et Haute Gironde.
Les blancs secs devraient être équilibrés, pour une bonne qualité du millésime. Pour les rouges, la météo capricieuse a entraîné des évolutions de la maturation très différentes selon les endroits, obligeant les producteurs à mettre tous les moyens en œuvre pour trier la vendange. Les merlots s’en seraient mieux sortis que les cabernets sauvignons… Et pour les liquoreux, le climat contrasté de ce début d’automne devrait favoriser la «pourriture noble», si chère au Sauternais.
©thomasvino.ch