Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 24 décembre 2011 dans Actus - News

Les Grands Crus les mieux bradés au monde

Les Grands Crus les mieux bradés au monde

Cadeau de Noël ou reflet de la conjoncture?

Un Grand Cru vaudois à 6.61 francs

C’est Noël pour les amateurs de chasselas vaudois! Denner propose, en date du 24 décembre, dans un bas de page du quotidien 24 Heures, un Clos des Verchères Chasselas (le tout écrit en gras et gros), 2010, Grand Cru Duillier/Nyon AOC, Vaud, Suisse (en plus petit). L’intéressant, c’est le prix: 14 fr. de rabais, 6 x 75 cl à 39,70 fr. au lieu de 53,70*, avec la précision de * : «comparaison concurentielle», action valable du 21 au 28 décembre 2011. La source du vin est facile à trouver sur Internet, cet outil bien plus efficace que toutes les agences de communication.
Un amateur de vins vaudois normalement constitué se demandera légitimement:
1) comment Duillier — cantine des élèves de l’Ecole de Changins — peut-elle prétendre au titre de Grand Cru?
2) comment un Grand Cru peut-il être bradé à 6,61 francs les 75 cl, au moment où des encaveurs vaudois se battent pour conserver la bouteille de 70 cl, à la demande, précisément de certains grands distributeurs?
La réponse, on l’a dans le très officiel résultat des vendanges publié chaque année par l’Office cantonal vaudois de la viticulture. En 2010, Duillier a produit des Grands Crus, dont 71,5% en chasselas, à 76,8° Oechslé de moyenne, soit 76’379 litres et autant de chasselas en AOC.
En 2010, 77% du chasselas vaudois était classé en Grand Cru. En 2011, 76%.
A Duillier, puisque la moitié du chasselas n’est qu’en AOC, on pourrait s’attendre à un produit d’appel à prix cassé en AOC La Côte, voire en chasselas romand. Et bien pas du tout, c’est le Grand Cru qui vaut 6,61 francs la bouteille de 75 cl! Ou la démonstration que le Grand Cru vaudois a réussi l’exploit de détrôner le «chasselas romand» (longtemps, de l’AOC déclassée). Les Vaudois ont même créé une catégorie de «vin de pays» (classe 2) à plus haut rendement pour produire du vin de bas de gamme. En 2011, le contrôle officiel de la vendange en a recensé… 6’170 litres en chasselas, et de surcroît à une moyenne de 79,65° Oechslé, largement supérieur à la richesse en sucre d’un Grand Cru de Duillier (72,91° Oechslé de moyenne en 2011).
Si c’est pas magnifique! Ceux qui croient aux Grands Crus vaudois croient aussi au Père Noël: c’est de saison.
©thomasvino.ch