Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 8 juillet 2006 dans Retour du marché

G comme Gelée (de fruits)

G comme Gelée (de fruits)

Retour du marché du Matin du samedi 29 janvier 2006
Un temps à gelées
Secrétaire de formation, la Valaisanne Marie-France Dély aurait pu se contenter de cueillir des fraises et des framboises… Outre le coquelicot et la rose, aux saveurs prenantes, elle transforme en gelées des fleurs de glycine, pissenlit, sureau, robinier, thym, tilleul. Et des baies de sureau, genévrier, cornouiller, prunellier, argousier et epine-vinette. «Les gens craquent pour le coquelicot… Ou détestent ! Le robinier est bien apprécié, car il est très aromatique. Et le cornouiller surprend : on croit connaître ce goût, entre la groseille et la cerise.»
La jeune Valaisanne entretient un rapport étroit avec la nature. «J’ai toujours fait ma petite pharmacie, sirop, gelées…» Et puis cette mère de famille de deux (bientôt trois) enfants a passé la vitesse supérieure. Elle a planté des fleurs (roses, coquelicots) et des arbustes à baies dans son grand jardin des Valettes sur Martigny. Elle y respecte le cahier des charges du label bio suisse «Bourgeon», qui estampille tous ses produits. Elle et sa famille s’en vont aussi cueillir des fleurs et des baies sauvages. Son compagnon, ingénieur «gestion nature», contrôle l’orthodoxie de ces plantes.
Pour une production la plus proche de la nature, fleurs et baies sont cueillies le matin et transformées en gelées l’après-midi. Aucun arôme, ni colorant, ni agent conservateur dans ces petits pots (qui se conservent un an et demi fermé, et trois semaines au frigo, ouverts). Fleurs et baies ont leurs vertus : le coquelicot calme la nervosité et la toux, le pissenlit nettoie le foie, le thym est bon pour la gorge et les intestins. Que la gelée soit faite selon un procédé doux que Marie-France Dély ne dévoile pas, avec un gélifiant naturel (la pectine de vrais pépins de pomme !) et du sucre blanc de betteraves bio, en proportion inférieure aux confitures traditionnelles, renforce la valeur de ces étonnantes gelées. En tartine, pour fourrer des crêpes, dans un yoghourt nature, à la cuillère, mais aussi avec de la viande (gelée de thym, d’épine-vinette), elles surprennent. Et la Valaisanne promet pour l’été des parfums de fleurs et de plantes sauvages.

Producteur
Marie-France Dély, 1800 Bovernier (VS), tél. 027 722 01 48. Elle se rend à Genève, au marché bio de Châtelaine, le premier jeudi du mois, de 16 à 20 h. Site Internet : www.delysfleurs.ch
En vente
Marché de Sion, Claude-Alain Maret (vendredi) ; La Planète Bleue, Martigny; Dumas, Morges ; Le Petit-Paradis, Fribourg ; Bio-Servette, Genève.
Prix
Les pots de 120 g., 6 fr. (chez la productrice)