Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 8 juillet 2007 dans Vins suisses

Valais — Les syrahs 2005 font un tabac à Bruxelles

Valais — Les syrahs 2005 font un tabac à Bruxelles

Chronique Tiercé gagnant, «Cuisine de Saison», juin 2007
Syrah format mondial

A quoi servent les grands concours internationaux, à Bruxelles, Vérone, Paris ou Londres? La plupart des producteurs du monde entier espèrent une médaille pour que le consommateur repère le flacon ainsi estampillé sur les rayons des supermarchés. D’autres sont en quête de confirmation et n’ont plus rien ni à prouver, ni à vendre. Ces deux pôles sont illustrés par les syrahs du Valais, qui ont fait un triomphe au dernier Concours mondial de Bruxelles, ce printemps (palmarès sur www.concoursmondial.eu).
A tout seigneur, tout honneur, la Syrah Maître de Chais 2005, de Provins-Valais, meilleur vin suisse (sur 172) du concours. Cette «grande médaille d’or» récompense la «passionaria des rouges» qu’est l’œnologue Madeleine Gay. La qualité de sa syrah découle d’un processus d’élimination : les meilleurs raisins sont logés dans des barriques, sélectionnées au fil de l’élevage. Puis, l’œnologue ajoute du vin de cuve, plus fruité, plus poivré, plus sauvage. Dans ce savant dosage, elle tient compte du goût du consommateur : ce rouge capiteux et suave ne renie pas un cousinage du «Nouveau Monde», avec un cinquième des barriques en bois américain, qui l’imprègnent d’arômes apparentés au whisky.
On versera une larme sur la seconde grande médaille d’or. Il n’y en a plus, ni de 2005, ni de 2006, réservé par un cercle d’«aficionados» de la Cave du Paradou. Sur 4 hectares morcelés dans le Valais central, on y cultive 25 cépages pour 28 vins. Péruvien d’origine, économiste de formation, l’œnologue et associé de la cave, Augusto Magallanes, n’élabore que des microcuvées. Cette syrah grand or, passée un an en barriques, vendue au goutte-à-goutte, est un des vins les plus rares et les moins cher de la planète. Avec beaucoup de chance, vous pourrez le déguster au restaurant Le Trappeur à Mase…
Il n’y a plus, non plus, de «Cuvée des Empereurs 2005», toge d’or, de Joël Briguet. Davantage typée terroir, cette syrah n’a pas passé en fût : sa robe foncée et sa concentration sont dues aux petits rendements et ses arômes épicés sont autant redevables au cépage importé en Valais de Tain-l’Hermitage, dans la vallée française du Rhône, il y a 80 ans, que du chaud climat du Vieux-Pays. Trois vins, trois manières d’illustrer un cépage qui a le vent en poupe.
                                                                    Pierre Thomas

Grande médaille d’or, meilleur pointage/Syrah «Maître de chais» 2005
PRODUCTEUR Provins-Valais REGION Valais NOMBRE DE BOUTEILLES 30’000 TEMPERATURE DE SERVICE: 16° PRIX 25,90 fr. CHEZ Provins-Valais, rue de l’Industrie 22, 1951 Sion, tél. 027 328 66 66, www.provins.ch
Grande médaille d’or/Syrah 2005

PRODUCTEUR Cave du Paradou REGION Valais NOMBRE DE BOUTEILLES 2’000 TEMPERATURE DE SERVICE: 16° PRIX 2005 épuisé, 2006 entièrement réservé, prix indicatif 18 fr. CHEZ Augusto Magallanes, La Villetaz, 1973 Nax, tél. 027 203 23 59, www.caveduparadou.ch
Médaille d’or/Syrah «Cuvée des Empereurs» 2005

PRODUCTEUR Cave La Romaine REGION Valais NOMBRE DE BOUTEILLES 2’500 TEMPERATURE DE SERVICE: 16° PRIX 2005 épuisé, 2006, 20 fr. CHEZ Joël Briguet, rte de Granges 124, 3978 Flanthey, tél. 079 214 08 77, www.cavelaromaine.ch