Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 24 juillet 2017 dans Actus - News

La Géorgie à la Cité du Vin à Bordeaux

La Géorgie à la Cité du Vin à Bordeaux

Un peu plus d’un an après son inauguration, la Cité du Vin, à Bordeaux, dont la fréquentation en fait une raison de visiter la ville, accueille sa première exposition consacrée à un vignoble invité. Jusqu’au 5 novembre 2017, c’est la Géorgie qui est en vedette.

L’exposition temporaire présente 125 objets archéologiques et ethnographiques et oeuvres d’art liées au vin, ainsi que la collection du photographe Dimitri Ermakov. De nombreux événements complètent ponctuellement l’exposition, organisée par l’état de Géorgie et le Musée national de Tbilissi. La Géorgie est considérée comme proche de la source des civilisations du vin, sinon son berceau. Durant l’Antiquité, les rois de Colchide, puis d’Ibèrie, vouaient un culte au vin, comme en témoignent de nombreux récipients destinés au vin et aux rites funéraires.

Par la suite, Sainte Nino est partie de Cappadoce, en Turquie actuelle, évangéliser la Géorgie, avec une croix faite en sarment de vigne, représentée dans de nombreuses églises géorgiennes. Et puis, le retour des «vins oranges» un peu partout dans le monde rappelle qu’en Géorgie subsiste la tradition de faire du vin dans des jarres en terres cuites enterrées, les qvevri. Cette méthode, unique au monde, a été reconnue par l’UNESCO, qui l’a inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité.

L’accès à l’exposition se fait par la visite de la Cité du Vin ou pour l’exposition temporaire seule (4 euros).

©thomasvino.ch