Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 22 décembre 2017 dans Actus - News

Jean-Claude Biver, commandeur de l’OVV

Jean-Claude Biver, commandeur de l’OVV

C’est par une matinée fraîche et grise de fin décembre que Jean-Claude Biver, président d’Hublot et président de la division montres du groupe de luxe LVMH, a été accueilli dans la confrérie des commandeurs de l’Office des vins vaudois. Petite cérémonie pleine d’émotion, sur la terrasse, véritable balcon sur Lavaux, du Domaine du Daley, sur Villette.

Jean-Claude Biver, et sa grappe d’argent autour du cou, s’adresse à Pierre Keller (à dr.).

La manufacture Hublot à Nyon a développé un partenariat avec l’OVV en 2014. Et Jean-Claude Biver, qui avait déjà reçu le Guillon d’Or en 2014, a parlé des «fameux trois soleils de Lavaux» : «Je suis à la fin de ma vie, tandis que «le» (sic) Lavaux va commencer à exister». Pierre Keller, 73 ans, qui considère Jean-Claude Biver, 68 ans, comme un frère — il l’avait dit à Tokyo il y a quelques années — a expliqué que la distinction de commandeur de l’OVV «n’est pas une récompense pour l’horloger et le businessman, mais une médaille du cœur». «Des raisons qui me plaisent et m’honorent», a dit le récipiendaire, en citant les Beatles «All you need is love». Et Michel Logoz, autre commandeur, lui a glissé un ver de Victor Hugo : «Que reste-t-il de la vie, excepté d’avoir aimé ?»-

Le successeur de Pierre Keller est connu

L’Office des vins vaudois (OVV) va connaître une nouvelle page en 2018 : dès février, Benjamin Gehrig, déjà chargé de mission, succèdera à Nicolas Joss à la direction opérationnelle, tandis que Pierre Keller, 73 ans le 9 janvier 2018, cédera sa place de président du conseil d’administration à Michel Rochat, 61 ans, l’actuel directeur général du groupe de l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL). Les autres membres du conseil d’administration de l’OVV, Sylvie Mayland, directrice de la Cave des viticulteurs de Bonvillars, Vincent Graenicher, vigneron-encaveur à Tartegnin, André Fuchs, directeur de Schenk à Rolle, et Philippe Gex, qui vient d’assurer l’avenir de son domaine de la Pierre Latine, à Yvorne, devraient être reconduits par le Conseil d’Etat vaudois, qui l’annoncera début janvier 2018.

©thomasvino.ch