Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 12 février 2018 dans Actus - News

En 2017, plus de vin vaudois que de valaisan!

En 2017, plus de vin vaudois que de valaisan!

On le savait: les vendanges 2017, comme dans toute l’Europe, ont été les plus basses en Suisse… depuis 40 ans (1978). Soit 79 millions de litres. Mais les Vaudois ont produit davantage que les Valaisans!

Principale région productrice, la Suisse romande a subi un débours de 24,7 millions de litres, soit une année égale à 72% de la précédente. Le Tessin est à 77% et la Suisse alémanique à 81%, soit 3,8 millions de litres de moins.

Gelée en avril, floraison difficile à cause de l’humidité de 2016, grêle en août et chaleur l’été engendrant du stress hydrique: rien n’a été épargné au vignoble suisse. Sauf les maladies fongiques… De sorte que les raisins qui subsistaient, certes petits, à peau épaisse et avec peu de jus, étaient, finalement, de grande qualité. Sur ses 4842 ha, le Valais n’a produit que 26,2 millions de litres, contre 500’000 litres de plus sur les mille hectares de moins (3775 ha) vaudois (26,7 millions de litres). Une partie de ce vin vaudois, notamment du chasselas, principal cépage vaudois, pourrait se retrouver — en toute légalité! — dans le fendant valaisan, puisque le Conseil d’Etat valaisan avait exceptionnellement autorisé un coupage à hauteur de 10% sur le fendant, le gamay et le pinot noir. En 2017, Genève est à 6,8 millions de litres, le Tessin à 4,5, Neuchâtel à 2,8, Schaffhouse à 2,2, Zürich et Grisons à un peu plus de 2.

Fait plus grave que cette production basse, c’est la série noire des derniers millésimes: 4 sur 5 sont en-dessous de la consommation moyenne des vins suisses en Suisse. Elle est d’une centaine de millions de litres, bon an, mal an, alors que le vignoble n’a produit que 84 millions de litres en 2013, 93 en 2014, 85 en 2015 et 79 en 2017. La part des vins suisses, bus à 99% dans le pays, ne dépasse pas le tiers de la consommation totale des Suisses et des touristes. Cette part n’a guère de chance de remonter dans ces conditions naturelles défavorables!

@www.thomasvino.ch