Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 30 août 2018 dans Actus - News

Mondial des Pinots : la surprise de la Route de la Soie

Mondial des Pinots : la surprise de la Route de la Soie

Huit vins, soit moins de 1% des 1100 vins jugés, ont obtenu une grande médaille d’or au Mondial des Pinots, à Sierre. Le palmarès a été dévoilé hier, jeudi 30 août, en lever de rideau du salon VINEA, à Sierre. Parmi ces grandes médailles d’or, un pinot noir du Kazakhstan.

Par Pierre Thomas

C’est même la seule grande médaille d’or que j’ai pu apprécier, à ma table de juré, le demi-jour où je suis allé déguster. Un vin d’une belle fraîcheur (pour un millésime 2013 !), bien élevé, avec un certain fond, qui s’explique par sa naissance en altitude dans la vallée d’Assa, au pied de la chaîne de montagne Tian-Sian. Le vignoble de 200 ha d’Arba Wine, à Karakerner, était déjà connu du temps des Soviétiques, puis il a été abandonné durant 25 ans. Il y a une dizaine d’années, une cinquantaine d’hectares ont été replantés avec des clones français : cabernet franc, pinot noir, et riesling, chardonnay, gewurztraminer, en plus des cépages géorgiens amenés pas les Soviétiques, le rkatsikeli blanc et le saperavi rouge, que le professeur italien Mario Fregoni a conseillé de conserver pour leurs excellentes aptitudes. Le domaine d’Assa Valley participe aussi au Concours des vins extrêmes, à Aoste, où il a décroché, en juillet, des médailles d’or pour son riesling 2014, ses Lagyl et Pino rouges, tous deux de 2014.

Un correspondant de Forbes, en 2016, s’était rendu sur place : le Kasakhstan se trouve sur la Route de la Soie, qui relie le Proche-Orient à la Chine. On sera, du reste, dans dix jours (13-17 septembre) au deuxième concours des vins de la Route de la Soie, à Yinchuan, dans le Ningxia, une région de pointe des vins chinois…

Des Allemands en force

Le titre de meilleur vin du concours a échappé aux vins suisses et est revenu à un Spätburgunder Spätlese trocken, Im Sonnenschein 2015, de la cave Wilhelmshof, à Siebeldingen, en Allemagne, dans la région de la route du vin du sud, en amont de Neustadt (Pfalz), un vin resté dans la marge des 7 grammes de sucre tolérés pour les pinots noirs réputés secs…

Le meilleur vin suisse est tout aussi rhénan, plus en amont, le Hohle Gasse Grand Cru de Muttenz 2015, de chez Jauslin, à Muttenz (Bâle-Campagne, à la limite de Bâle-Ville), une cuvée réputée, régulièrement bien notée dans les dégustations. Succès suisse alémanique encore avec le prix Gran Maestro couronnant une série de trois millésimes qui se suivent en pinot : c’est un tiercé 2005-6-7 qui a permis au pinot Pradafan du Grison Georg Schelgel, Zur alten Post à Jenins, de remporter la palme, devant une série 2006-7-8 du Sierrois Robert Taramarcaz, avec le Réserve du Domaine des Muses et, troisième, un pinot noir barrique argovien de la maison Büchli, à Effingen, dans les millésimes récents 2014-15-16.

Le prix de la plus grande unanimité autour d’un vin (prix Vinofed) va au Zurichois Erich Meier, de Uetikon am See, autre producteur très réputé pour ses pinots barriqués… La coopérative de Bötzingen près de Kaiserstuhl, en Allemagne, remporte le titre du pinot blanc, avec un Eiswein 2016.

Alémanique encore, le prix du meilleur assemblage rouge, pour les coopérateurs hauts-valaisans de la St-Jodern Kellerei de Visperterminen, pour leur bien-nommé Visperterminen 2015, élevé un an en barriques, où le pinot noir est rejoint par du gamaret et de la syrah. Deux autres vins primés «parlent» français, le meilleur mousseux, le Champagne Le Millésimé 2009 de Gremillet, et le meilleur vin bio, cuvée Solaire 2015, IGP Pays d’Oc, du Domaine de la Métairie d’Alon, commercialisé par Abbotts & Delaunay, à Nuits-St-Georges.

Hors «pinot noir», deux titres pour les Vaudois

Les deux derniers titres sont vaudois ! Ils font honneur au pluriel de Mondial des Pinots, puisqu’ils récompensent un pinot gris et un œil-de-perdrix, tous deux de coopératives. Le premier pour un Pinot Gris 2016, des Celliers du Chablais SA, à Aigle, le second pour un œil-de-perdrix 2017 de la ligne Bertrand de Mestral, de la Cave de La Côte, à Tolochenaz.

Ces deux vins décrochent aussi une grande médaille d’or, comme le vin de Jauslin, de Wilhelmshof, de Bötzingen, et un pinot blanc 2017 SK de Bickensohler Weinvogtei, en Allemagne et le pinot noir Vieille Vigne 2016 du domaine la Colline de Daval, près de Sierre.

93 vins ont décroché une médaille d’or (moins de 10%) et 233 médailles d’argent, pour respecter le quota de 30% de vins médaillés, selon les normes de l’OIV.

Résultats complets sur www.mondial-des-pinots.com