Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/e24a2bd7b6476e2e504e6adf045addd5/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
Mondial des pinots 2019 — Un vainqueur néo-zélandais - thomasvino
Pages Menu
Categories Menu

Posted on 6 septembre 2019 in Actus - News

Mondial des pinots 2019 —  Un vainqueur néo-zélandais

Mondial des pinots 2019 — Un vainqueur néo-zélandais

Si près de 4 vins sur 5 parmi les 1212  jugés par le 22èmeMondial des Pinots, à Sierre, sont suisses, le grand vainqueur, cette année, est un pinot noir de Nouvelle-Zélande, Delta Hatter’s Hill 2017. Il obtient une des sept grandes médailles d’or, à l’instar de deux vins français (l’un du Languedoc, du domaine Paul Mas 2018, l’autre de Sancerre, Cuvée Etienne 1er, Roland Tissier). Le meilleur vin suisse, un «vin de pays» en barriques 2015, est signé Thomas Engel, de la cave bâloise de Liestal (BL), Siebe Dupf, qui a aussi brillé au Grand Prix du Vin suisse.

Pas de Valaisans dans ce bref résumé ? On les trouve aux trois autres grandes médailles d’or, avec Gilbert Devayes, de Leytron, meilleur pinot gris, Rêve d’Amour 2016, devant Gérald Besse, à Martigny-Croix, avec une malvoisie Les Serpentines 2015, et Diego Mathier, le meilleur vigneron de Suisse sortant, avec l’Ambassadeur des Domaines 2017. Sur les 111 médailles d’or, 87 sont suisses. Le Valais en décroche 27, Vaud 15, Zurich 9, et les Grisons 7. Plusieurs cantons sont à 4 : Schaffhouse, Argovie, Neuchâtel, Berne et Bâle-Campagne. 233 vins ont obtenu une médaille d’argent, pour moins d’un vin sur trois médaillé (29%).

Les Suisses brillent aussi dans les «prix spéciaux», où seul un vin bulgare, EM brut rosé 2014 Nova Zagora, produit par l’Italien Edoardo Miroglio, remporte la palme des mousseux. Trois vins suisses alémaniques s’imposent aux trois premières places de la catégorie Gran Maestro, le prix le plus prestigieux, où les producteurs doivent présenter un tiercé de millésimes. Les 14, 15 et 16 du pinot grison R(h)ein, produit dès 2006 par trois caves de Malans (Hansruedi Adank, Heidelberg et Treib) s’imposent, devant les 16-17-18 Grand Cru de Salquenen de Fernand Cina et le barrique du lac de Zurich 15-16-17 de Lüthi à Männedorf (ZH). Le meilleur pinot blanc est schaffhousois, un 2018 Heerenberg, de la Weinkeller Schaffhouse. Le meilleur rosé est vaudois, de Parfum de Vigne, Jean-Jacques Steiner, à Dully, avec un œil-de-perdrix 2018, tout comme le meilleur bio, le pinot noir vieilles vignes 2017,  du Domaine de la Capitaine, Reynald Parmelin, à Begnins, deux Vaudois habitués des palmarès. Enfin, le meilleur «assemblage rouge» provient de la Colline de Daval, à Sierre, avec un 2018.

Parmi les domaines aussi célèbres qu’exotiques, on notera la grande cave brésilienne Miolo et le beau domaine du sud-est de la Moldavie, Purcari, tous deux leaders dans leur pays d’origine.

@thomasvino.ch