Pages Menu
Categories Menu

Posted on 17 novembre 2019 in Bonne bouche — encore!

Solide comme le granit

Solide comme le granit

Vous avez raté le salon biennal «Arvine en Capitale», à Fully (15 et 16.11.19) ? Qu’à cela ne tienne ! Les treize vignerons valaisans de l’Association Fully Grand Cru font chaque année leur tournée dans les principales villes du pays. Ils s’étaient arrêtés à Lausanne, en automne.

Pourquoi avoir choisi ce cépage ? Le généticien de la vigne valaisan José Vouillamoz n’y va pas par quatre sentiers : l’arvine est l’«orgueil des cépages valaisans, qui donne des vins envoûtants, complexes, de stature internationale, en secs comme en doux» (dans «Cépages suisses», chez Favre). Sa surface cultivée dans le Vieux-Pays a quintuplé en 25 ans, passant de de 46 ha à 217 ha (1994-2018).

A Lausanne, j’ai choisi le premier vigneron de la liste. Avec sa stature de lutteur de sumo et sa tonsure de moine tibétain, Alexandre Delétraz ne passe pas inaperçu. Dans sa cave, à Saillon, le jeune vigneron, originaire de Genève, vinifie sa onzième vendange. Il a largement misé sur la petite arvine, cultivée sur 1,5 ha de ses 6,5 ha. Il en propose quatre, dont trois «sèches», sans sucre résiduel, mais à haute teneur d’alcool (14°) dans le chaud millésime 2018. L’une sur les calcaires de Leytron et de Saillon et deux sur le gneiss de Fully, sur cette veine granitique du massif du Mont-Blanc qui se prolonge sur le coteau droit de la vallée du Rhône.

J’ai autant apprécié l’assemblage des quatre lieux-dits de Fully que la petite arvine d’une seule terrasse, Les Seyes, élevée avec doigté dans un grand fût de chêne. Au nez discret de pêche, la première développe un beau volume en bouche, avec du gras, des fruits jaunes et des agrumes, avec une belle persistance gustative pour une finale saline typique du cépage. «Un véritable vin blanc de table», comme le qualifie Edmond Gasser, le jeune sommelier d’Anne-Sophie Pic, au Beau-Rivage de Lausanne, élu «Sommelier de l’année 2020» par le Guide GaultMillau Suisse. Qui verrait bien avec ce blanc sec et fruité, des coques ou des palourdes («vongole» en italien) en persillade, cuites au four, ou avec une jeune tomme d’alpage, dont le lacté arrondira l’acidité vive et sapide du vin.

L’étiquette : Petite Arvine de Fully 2018

Le prix : 26 fr./75 cl – 16 fr./50 cl

L’adresse : www.cavedesmandiers.ch

Billet paru le dimanche 17.11.19 dans le magazine encore !, supplément du Matin-Dimanche

©thomasvino.ch