Pages Menu
Categories Menu

Le temps des médailles et des vendanges…

La 21ème Semaine suisse du Goût, parrainée par le chef étoilé genevois Philippe Chevrier, puisque Genève est la «ville du goût»… où quatre «artisanes du vin» ont préparé une cuvée ad hoc.

La manifestation bat son plein et précède des vendanges, après un cycle végétatif perturbé jusqu’en septembre par le gel, la grêle, le mildiou, que la météo peut encore rattraper, car si «l’été fait la quantité» (fichu!), «septembre fait les vendanges». En Suisse, la «petite» récolte revient dans les normes d’avant 2003, soit entre fin septembre et mi-octobre. D’ici là, vive le soleil et les nuits fraîches!

C’est aussi à mi-octobre que mon «opus» sera dans toutes les (bonnes) librairies. J’espère que vous le découvrirez avec autant de plaisir que j’ai eu à le concevoir et à l’écrire!

Vins IP-coccinelle, Vinatura, bio fédéral, bio-bourgeon demeter et les récents vins nature suisses, vous vous y retrouvez? Voyez le jeu de pistes sur ces chemins de traverse…

Les concours de vins internationaux ont livré des palmarès étonnants pour les vins suisses: aucune syrah primée à la confrontation qui leur est dédiée, et 12 médailles d’or uniquement à des vins blancs valaisans aux Vinalies internationales de Paris! A Luxembourg (vainqueur tessinois au Concours Mondial de Bruxelles) et à Londres (Decanter awards), deux concours où les envois sont pris en charge par Swiss Wine Promotion, le palmarès est plus éclectique.

Ajoutez-y le Mondial du Chasselas, en attendant celui des Pinots… et les sélections cantonales à Neuchâtel et à Genève puis dans le vignoble vaudois ont elles aussi livré leur verdict. Et c’est un Genevois, Bertrand Favre, qui est sacré meilleur producteur de vin bio suisse 2021.

Parmi mes articles récents, ma visite chez Anne-Sophie Pic, à Valence (France), pour goûter une quarantaine de syrahs de Crozes-Hermitage: la cheffe triple étoilée Michelin aura droit à un nouveau restaurant au Beau-Rivage, à Lausanne, en 2022, alors qu’elle ouvre à Megève, dont le chef triplement étoilé, Emmanuel Renaut, sera l’inspirateur du nouveau restaurant d’Audemars-Piguet, au Brassus, dès le printemps prochain. Lire ma chronique chez mes amis du le blog les5duvin. Et puis, si vous allez au Tessin, ne manquez pas de goûter les vins blancs tirés de cépages souvent Piwi. Et j’ai rendu visite, du côté de Béziers, à La Colombette, le plus grand domaine de France, voire du monde, planté en cépages résistants… Si vous allez faire un tour au Tessin, goûtez les «nouveaux vins blancs» et pas seulement à cette hérésie œnologique qu’est le «merlot bianco»… Sans oublier des Piwis!

En attendant la parution du livre les «111 vins suisses à ne pas manquer», l’éditrice et rédactrice en chef du Journal du Sommelier suisse, Yanna Delière, qui prépare elle aussi un livre sur les vins suisses et est venue me trouver à domicile, pour un entretien à bâtons rompus… qui a fait un joli buzz sur les réseaux sociaux! A la fin 2020, le magazine Terre & Nature m’avait consacré un portrait signé Véronique Zbinden, qui collabore, comme moi, à Hôtellerie & Gastronomie Hebdo. Un texte un peu plus long que la légende photo figurant dans «111 vins suisses à ne pas manquer»

Bel automne!

Pierre Thomas

©thomasvino.chtrusted journalist