Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Posté le 10 décembre 2017 dans Edito

Un chasselas, grande médaille d’or!

Un chasselas, grande médaille d’or!

C’est si rare qu’on le signale d’autant plus volontiers: le chasselas «Petit Vignoble» Yvorne AOC Chablais, de Badoux, à Aigle, a remporté une des deux grandes médailles d’or récompensant les vins suisses, au Concours Mondial de Bruxelles, à Haitian-Pékin. Et ça tombe bien: l’an prochain, le CMB tiendra sa 26ème édition à Aigle, du 2 au 5 mai 2019! Derrière les deux grandes médailles d’or, 10 médailles d’or et 25 d’argent, pour les meilleurs des 166 vins suisses présentés, sur 9180 échantillons du monde entier jugés au CMB, où je présidais l’un des 75 jurys.

Auparavant, j’avais participé à Mundus Vini, peu fréquenté par les vins suisses mais massivement par les italiens, et aux Vinalies internationales de Paris, où les vins suisses en compétition étaient plus nombreux que les italiens (!) et ont empoché 11 médailles d’or. Seule médaille d’or suisse pour un vin… tessinois à Chardonnay-du-Monde. Et puis, rayon récompenses, la Coop a décerné le Prix Naturaplan, pour marquer 25 ans de produits bios, au Domaine des Coccinelles, à Saint-Aubin (NE), pionnier de la viticulture bio bourgeon en Suisse. Tandis que désormais, la Suisse du vin bio est coupée en deux, avec un concours à Zurich et l’autre à Moudon! Premier service avec le concours national et néanmoins à dominante alémanique.

Les salons «vaudois» d’avril de Morges (Divinum) et Montreux (Arvinis) ont fermé: mais y a-t-il place pour deux manifestations commerciales presque en même temps de part et d’autre de Lausanne? Sûrement pas…

Les chiffres de la production et de la consommation en Suisse et dans le monde en 2017 sont tombés. Au total, la Suisse affiche 79 millions de litres. C’est 28% de moins que l’année précédente (même baisse dans le Chianti Classico!). Et surtout plus de 20 millions de litres de moins que la consommation de vin suisse en Suisse, bon an, mal an… Du coup, l’importation des vins étrangers peut repartir de plus belle: Coop et Migros (via Denner) mènent le bal. Au total, les Suisses ont importé près de 170 millions de litres de vins divers en 2017, dont 20 millions de litres de mousseux.

Dans les récents reportages publiés par Hôtellerie & Gastronomie Hebdo, ne manquez pas les commentaires sur le millésime 2017 en Valais, solaire… après le gel, le jeune œnologue Yannick Passas, qui vient d’inaugurer sa nouvelle cave de la Maison du Moulin, entre biodynamie et vins dits «nature» (lire aussi notre reportage paru dans le magazine Le Guillon). Et une étonnante histoire née à Lausanne, celle des «Vignerons parisiens», représentants d’une nouvelle tendance, les «vins citadins»! Du reste, c‘est officiel, Lausanne (on l’avait annoncé ici en scoop mondial!)rejoint le réseau des capitales du vin, au moment où Zurich (autre ville suisse avec un vignoble) est prête à soutenir officiellement le Swiss Wine Tasting (ex-Mémoire & Friends) du 27 août et que la Mémoire des vins suisses tiendra sa dégustation publique, qui a fait une émeute à Sierre en mars, à Bâle, en 2019. Et Swiss Wine Promotion vient de signer un partenariat avec Suisse Tourisme.

Et puis, sur la route qui nous a conduit de la Moldavie à la Loire, en passant par la Toscane (reportages à venir…), une coupe de champagne. Du Bollinger, comme James Bond 007!

Pierre Thomas, journaliste indépendant (d’esprit!).